Projets

L’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) dans le premier recours

Contexte

Afin de répondre à l’axe du Projet Régional de Santé « renforcer le pouvoir d’agir de l’usager sur sa santé et sur son parcours de santé et d’accompagnement », les URPS Pharmaciens et Infirmiers ont proposé depuis 2014 des actions communes autour de l’ETP comme la formation aux 40h des professionnels de santé.

Suite à l’évaluation de la formation ETP de 2016-2017, les pharmaciens et infirmiers ayant participé se disaient très satisfaits des contenus, de la démarche pédagogique et des échanges interprofessionnels. Ils ont également acquis de nouvelles compétences et de nouveaux outils, qu’ils semblent réutiliser au quotidien. Mais un certain nombre de pharmaciens et infirmiers n’ont pas mis en place d’actions d’ETP suite à la formation. Ils soulèvent plusieurs freins comme le manque de rémunération, le manque de temps, le manque de lien interprofessionnel.

Afin d’obtenir davantage d’éléments de réponses sur l’ETP, il a été décidé de prendre le temps d’analyser la situation sur le terrain, en interrogeant l’ensemble des pharmaciens et les infirmiers formés à l’ETP via les URPS, afin d’avoir une vue d’ensemble et pouvoir proposer des actions futures adaptées.

 

Objectifs

  • Soutenir et déployer l’éducation thérapeutique du patient, par des professionnels de santé libéraux, sur la région Pays de la Loire en 2018-2019.
  • Identifier les pratiques, les besoins et les attentes des pharmaciens (et infirmiers) formés à l’ETP.
  • Élaborer un état des lieux auprès des pharmaciens (et des infirmiers) formés aux 40h ETP via les URPS et déterminer un plan d’action par rapport aux résultats.

Contenu

Afin de réaliser un état des lieux le plus pertinent possible, plusieurs étapes seront réalisées.

1/ Une cartographie régionale

Composée de :

– L’ensemble des pharmaciens et infirmiers de la région, formés à l’ETP par les URPS, pour observer les zones sous-dotées et les zones riches
– L’ensemble des structures du 1er recours proposant des programmes d’ETP.
– L’ensemble des structures d’appui ETP (hors 72) proposant des programmes d’ETP
– L’ensemble des structures hospitalières proposant des programmes d’ETP.

L’intérêt est de visualiser de possibles regroupements territoriaux des pharmaciens et infirmiers formés à l’ETP via les URPS et leur position géographique par rapport à des programmes ETP existants.

> Voir la cartographie <

2/ Des rencontres avec les structures d’appui ETP sur chaque département (hors 72) afin de renforcer le lien avec les URPS et de connaître :

Le fonctionnement de la structure // Les missions de la structure // La collaboration possible avec les URPS et les pistes d’action futures.

3/ Une enquête de terrain sera réalisée en 2 phases :

    • Tous les pharmaciens (et infirmiers) formés à l’ETP via les URPS ont été invités à répondre à un sondage en ligne : 127 réponses parmi les 250 professionnels (dont 109 pharmaciens) formés. Les résultats sont en cours de traitement.
    • Des entretiens semi-directif seront réalisés auprès de 5 pharmaciens (et 5 infirmiers) formés à l’ETP via les URPS, afin de les interroger sur leur pratiques, leurs besoins en terme d’éducation thérapeutique. Les résultats sont en cours de traitement.

En fin d’année 2019, une synthèse de cet état des lieux sera remise à l’ARS, aux partenaires et aux pharmaciens (et infirmiers) ayant participé. Enfin, les URPS Pharmaciens et Infirmiers définiront ensemble d’un plan d’action suite aux résultats de l’état des lieux.

Partager